Radiesthésie, Géobiologie partout en Belgique

Savez-vous ce que peut vous apporter un radiesthésiste ?

Daniel Marchal

Daniel Marchal

Géobiologue

damageob@gmail.com

La bible nous relate l’exploit de Moïse faisant jaillir l’eau à l’aide d’une verge de bois (une baguette, le balancier, fut fort utilisée pour la découverte d’eau et de pétrole, notamment aux U.S.A.). Des dessins du premier siècle montrent un empereur chinois maniant la baguette de coudrier, ce sont les premiers sourciers représentés.

Sous Henri VI et Louis XIII, le baron et la baronne de Beausoleil deux sourciers très doués et célèbres firent de nombreuses découvertes d’or, de minerais et de sources. Victimes de leur savoir et n’étant pas dans les grâces de Richelieu, ils furent jugés comme hérétique et sorciers.

De sourcier à sorcier, l’amalgame était facile ! Ils sont morts emprisonnés !

On parlait jadis de sourcellerie ou de rhabdomancie. Le terme radiesthésie n’a été inventé qu’en 1890 par les abbés BOULY et BAYARD. Le dictionnaire nous renvoie au mot latin « radius », qui signifie « rayon » et au mot grec « aisthêsis » qui veut dire sensation.

C’est seulement à partir de cette période qu’on parle aussi bien de sourciers que de radiesthésistes. Il n’y a pas de différence entre les deux termes quoique pour plus de facilité certains pratiquants préfèrent l’appellation de sourciers tandis que d’autres, craignant l’amalgame entre sourcier et « sorcier » préfèrent radiesthésiste.

Ceux qui se sont spécialisés en géobiologie sont des géobiologues ou  géobiologistes suivant les différents pays.

Le radiesthésiste a développé et éduqué une forte sensibilité aux radiations, aux flux et influences diverses, aux émanations de ce qui n’est ni visible, ni perceptible par aucun des cinq sens.

Ce que je ne fais pas:

Je ne réalise aucune recherche pour des personnes ou des animaux disparus. Une erreur en la matière est grave, une simple suggestion erronée peut créer le désespoir ou au contraire un faux espoir générateur de toutes les dérives psychologiques au moment ou une personne souffre et est particulièrement vulnérable.

  • Qu’est-ce qui vous semble bizarre ?
  • Qu’est-ce qui vous trouble ?
  • Quels sont les problèmes de santé que vous ou l’un des vôtres ressentez ?
  • Si rien ne tracasse personne, pourquoi pensez-vous qu’il faille effectuer une recherche et avoir besoin d’un radiesthésiste ?
  • C’est par principe de précaution que vous faites appel à un radiesthésiste ou plutôt pour une raison précise ?
  • Un problème vous affecte et vous ne pouvez trouver aucune explication concrète ?
  • Encore deux questions :
  • Si des animaux partagent votre maison quels sont leurs habitudes ?
  • N’y a-t-il rien qui les perturbe ?

Pour celui qui possède des abeilles, des animaux d’élevage, etc., il est très important de voir, par exemple, si leur comportement n’a pas brusquement changé.

Retour haut de page